L’Alhambra

Posté par rouen1900 le 24 juin 2015

Alhambra     Brasserie de l'Alhambra     Salle de l'Alhambra

En 1906, l’architecte Victorien Lelong (qui est aussi Directeur de l’Ecole des Beaux Arts) est chargé de construire l’Alhambra, une nouvelle salle de spectacle, permettant de projeter les premiers films cinématographiques.

Ce bâtiment art-nouveau, avec sa coupole oblongue qui s’éclaire de l’intérieur est le symbole même de la modernité. Mais aussi de la vulgarité pour certains ! Déjà, sur la façade, le triptyque du sculpteur Alphonse Guilloux, « La Danse », effraie les plus puritains. Mais le comble est atteint lorsque les yeux se posent sur la verrière qui occupe l’espace juste au dessous de ces statues : des femmes nues dont la représentation est d’un réalisme tel qu’on affirme pouvoir distinguer les poils de leur pubis… Chacun voulu savoir quels spectacles on pouvait bien donner derrière une telle façade ! Et chacun alla y voir…

Au reste, le spectacle était bien moins licencieux ! Dans une salle de 1650 places, on proposait les premiers balbutiements de cinéma entrecoupés de scènes de théâtre ou de music-hall. Les spectateurs pouvaient ensuite s’attabler dans la brasserie qui occupait une partie du lieu.

Le succès ne fut, cependant, pas immédiat… Un incendie ravagea une partie du bâtiment et la faillite survint. Au rythme des changements de propriétaire, l’Alhambra devint l’impérial Cinéma, puis l’Omnia en 1910.

Le 13 aout 1918, l’une des rares bombes tombées sur Rouen pendant la Première Guerre Mondiale, détruisis la scandaleuse verrière dont on avait tant parlée.

La Seconde Guerre Mondiale quant à elle signa la fin du bâtiment : l’incendie de 1940, les bombardements de 1944, les travaux de reconstruction avec la surélévation des quais l’emportèrent.

Publié dans Salles de Spectacles | Pas de Commentaire »

Théatre des Arts

Posté par rouen1900 le 2 juin 2015

Theatre des Arts

Le Théâtre des Arts qui est présenté ici est le deuxième du nom. Inauguré en 1882, il fut construit sur les plans de l’architecte Louis Sauvageot, sur les quais à l’angle de la Rue Grand Pont, à l’emplacement même d’un premier théâtre détruit par les flammes le 25 avril 1876.

L’activité théâtrale rouennaise était alors très importante et les deux principaux théâtres de Rouen (La Théâtre des Arts et le Théâtre Français sur la place du Vieux Marché) ouvraient leurs portes chaque soir ! Les spectateurs y étaient toujours très nombreux, il faut dire que la télévision n’existait pas encore…

La réputation du Théâtre des Arts dépassait les frontières de la Normandie… Sur une carte du 16 mars 1900 présentée sur le site cparama on peut lire : « Je t’envoie le Théâtre des Arts que tu connais bien du reste. Les journaux ont dû en parler dernièrement à l’occasion de la représentation de Siegfried. Beaucoup de parisiens ont quitté leur capitale pour assister à cet Opéra ; les deux tiers de la salle avaient été retenues par eux : c’est te dire le succès.« 

Au rez de chaussée se trouvait le Café Victor souvent noir de monde.

Détruit pendant la guerre, un nouveau Théatre des Arts sera construit plus à l’ouest entre 1952 et 1962.

Publié dans Salles de Spectacles | Pas de Commentaire »

 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis