Panorama du Pont Transbordeur

Posté par rouen1900 le 10 mars 2015

Merci à Laurent Bernard Martin pour la rédaction de cet article.

Panorama du Pont Transbordeur 1     Panorama du Pont Transbordeur 3     Panorama du Pont Transbordeur 2

Le pont transbordeur permettait de traverser la Seine d’une rive à l’autre sans compromettre la libre circulation maritime dans le port de Rouen, soit en empruntant la nacelle, soit (pour les piétons du moins !) en passant par le tablier à plus de 50 mètres au dessus du niveau de l’eau.

Lorsque l’on détaille les cartes postales d’époque, une pancarte invitait les passants à une ascension moyennant 50 centimes.

Il fallait s’engager dans le pylône, et après un effort certain, en gravissant les escaliers, les curieux accédaient au tablier à partir duquel ils jouissaient d’un merveilleux panorama. La pancarte vantait l’air pur dont profitaient les badauds à cette hauteur.

Le pont transbordeur de Marseille possédait même un ascenseur ! Un kiosque-buvette était installé au pied d’un de ses pylônes.

ascention      ascention 1

Pour en savoir plus : le Pont Transbordeur ;

Trouver d’autre CPA des panoramas de Rouen sur Delcampe.

Publié dans Ponts, Quais et Port, Vues Générales | Pas de Commentaire »

1910 Crue de la Seine

Posté par rouen1900 le 20 février 2015

.

Merci à Laurent Martin pour la rédaction de cet article.

.

Inondations 8     Inondations 3     Inondations 7
.
L’Hiver de 1908 est si rigoureux que la Seine gèle. L’année d’après, les pluies et les épisodes de neige provoquent ce que l’on appelle toujours la crue du siècle!
.
En effet de fortes précipitations s’abattent sur le bassin parisien d’octobre à janvier 1910, accompagnées de grandes tombées de neige (bien visibles sur les CPA). Les sols sont saturés entraînant une crue record de la Seine. Après Paris, l’agglomération rouennaise est touchée par les inondations. L’eau du fleuve envahit les berges, les iles, les rues proches de son lit…
.
Les rouennais suivent de près la progression des eaux,  il leur faudra attendre un mois pour retrouver une situation normale.
.
Les cartes postales illustrent ces paysages aquatiques : les quais immergés, le cour de la Reine traditionnel lieu de promenade dominical impraticable, le port bloqué de toute activité mettant des milliers d’homme sans travail, les transports fluviaux sont paralysés….
.
Inondations 9     Inondations 11     Inondations 10    Inondations 2     Inondations 4     Inondations 5    Inondations 1     Inondations 12     Inondations 13    Inondations 6
.
Pour en savoir plus :

Trouver quelques unes des très nombreuses autres CPA des Inondations de Rouen sur Delcampe.

Publié dans Evénements, Ponts, Quais et Port | Pas de Commentaire »

Pont Transbordeur

Posté par rouen1900 le 8 février 2015

Merci à Noël du Blog du Papivore pour la rédaction de cet article.

w_QOCvzHyBMMlII0-tG_Gvqu5UQ

Le pont-transbordeur de Rouen (1899-1940), œuvre de l’ingénieur Ferdinand Arnodin fut, jusqu’en 1940, le dernier ouvrage d’art à franchir la Seine avant son estuaire. Il permettait la traversée du fleuve au moyen d’une nacelle, à hauteur de l’actuel pont Guillaume le Conquérant.

Ses dimensions: 143 mètres de long, sa hauteur de 70 mètres et son tirant d’air de 51 mètres permettaient aux grands voiliers de remonter jusqu’aux quais extrêmes du port maritime de Rouen.

L’ouvrage de type suspendu semi-rigide à tablier rectiligne et haubans d’ancrage à terre situés en dehors des emprises du pont, recevait un charriot porteur reposant par des galets sur deux rails soutenus par les poutres du tablier et supportait une nacelle de 130 m², pouvant recevoir une charge utile de 15 tonnes.

L’installation motrice fonctionnait sur le principe du touage, le treuil étant actionné par deux moteurs électriques.

Les dimensions de la nacelle étaient importantes. Elle mesurait près de 13m de large. Elle pouvait contenir jusqu’à 200 personnes. 2 à 6 véhicules pouvaient également y prendre place. Il y avait deux classes : la première, à droite était abritée dans une cabine vitrée, la seconde, à gauche était en plein vent. Pont privé, géré par Arnodin puis ses héritiers, il était à péage (10 cts en 1ère classe, 5, en seconde en 1920)

Premier pont-transbordeur en France, il fut aussi le premier détruit le 9 juin 1940 à l’approche des troupes allemandes.

NWN8piiQICR9BaH8KRVktMVSVU0          YZtdMYHj706TyOLwZKn-iZDVgb0

.

Pour en savoir plus sur le Pont Transbordeur : Le site de Jacques Tanguy.

Pour en savoir plus sur les autres ponts : Histoire des Ponts de Rouen.

Trouver d’autres cartes des ponts de Rouen sur Delcampe.

.

Dernières Nouvelles (de 1900 !) :

« Un grave accident, qui a ému un certain nombre de personnes, s’est produit hier, vers deux heures de l’après-midi, au pont transbordeur. Un passager, nomme Alphonse Caron, âgé de vingt-trois ans, couvreur, demeurant rue de la Rose, 40, se disposait, au moment de l’accostage, a débarquer sur le quai de la rive gauche, quand par suite d’un mouvement de va-et-vient de la nacelle, il a eu le pied gauche pris entre le pont et le quai. Ce malheureux a eu la jambe fracturée auprès de la cheville et a dû être transporté à l’Hôtel-Dieu, où il a été admis d’urgence. »

Journal de Rouen du 9 janvier 1900.

.

Publié dans Ponts, Quais et Port | 1 Commentaire »

Pont Suspendu

Posté par rouen1900 le 24 janvier 2015

pont suspendu     fleche avant 1880

Comme souvent la prise du cliché est antérieure de plusieurs années à l’impression de la carte : ici plus de 30 ans ! Si l’affranchissement porte le millésime 1912, la photo a, quant-à elle, été prise avant 1880, date à laquelle commença la construction des quartes clochetons de la flèche de la Cathédrale, absents ici.

Le Pont Suspendu fut construit en 1836 par les frères Seguin. Il était composé de deux arches de 90 mètres de long soutenues par des câbles d’acier, et d’une arcade centrale de 15 mètres pouvant être relevée.

Le Pont Suspendu avait en effet été conçu de façon à pouvoir s’ouvrir afin de ne pas réduire la capacité du port.

Sa solidité se révéla rapidement douteuse et on pris la précaution d’imposer aux voitures hippomobiles de rouler au pas en le traversant.

Il fut finalement détruit en 1884 et replacé par le Pont Boieldieu.

-

Pour en savoir plus sur les autres ponts : Histoire des Ponts de Rouen.

Trouver d’autres cartes des ponts de Rouen sur Delcampe.

Publié dans Ponts, Quais et Port | Pas de Commentaire »

Pont Corneille

Posté par rouen1900 le 16 janvier 2015

pont_corneille1

A la Révolution, un seul pont franchissait la Seine à Rouen. Il s’agissait d’un pont de bateaux peu sûr et dont l’entretien était très coûteux. Beaucoup réclamaient la construction d’un pont de pierre afin de faciliter la communication entre les deux rives.

Lors de sa visite en 1810, Napoléon promit aux rouennais la construction prochaine d’un nouveau pont. Ainsi trois ans plus tard, Marie Louise vint poser la première pierre de l’ouvrage dont la réalisation fut confiée à Corneille Lamandé (celui-là même qui venait d’achever la construction du pont d’Iena à Paris).

Ce n’est qu’en 1829 que le pont fut mis en service. D’abord appelé Pont de Pierre, on lui donna ensuite le nom de Pont Circonflexe en raison de sa forme, puis au gré des régimes politiques ce fut le Pont d’Angoulême, le Pont d’Orléans et enfin en 1848, le Pont Corneille.

En effet depuis 1834 le terre-plein central à l’extrémité de l’Ile Lacroix accueillait une statue de Pierre Corneille due au sculpteur David d’Angers (c’est cette même statue qui occupe aujourd’hui l’esplanade du Théâtre des Arts).

En juin 1940 l’armée française dynamita l’ensemble des ponts de Rouen pour freiner l’avancée des troupes allemandes.

Un nouveau « Pont Corneille » fut bâti à la Libération à l’emplacement même de son prédécesseur.

-

Trouver d’autres CPA du Pont Corneille sur Delcampe

Pour en savoir plus : l’histoire des ponts de Rouen

Publié dans Ponts, Quais et Port | Pas de Commentaire »

123
 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis