Hôtel des Douanes

Posté par rouen1900 le 26 juillet 2015

douane

Pour faire face aux nécessités engendrées par le contrôle des marchandises transitant par le port de Rouen, un nouvel Hôtel des Douanes est construit entre 1826 et 1838 par l’architecte Isabelle sur le Quai du Havre, à l’angle de la Rue Herbiere.

La façade principale se composait d’un alignement de neuf arcades dont celle du centre formait un portail majestueux, lui même décoré de bas-reliefs figurant la navigation, l’industrie et la marine. Au dessus, deux sculptures de David représentaient, là encore, la navigation et le commerce. Une grande horloge rehaussait l’ensemble. Le toit, surbaissé, était caché par un garde corps en pierre donnant l’apparence d’un toit en terrasse.

La Douane fut en grande partie emportée dans le bombardement du 30 mai 1944. Cent quarante civils qui s’étaient réfugiés dans les caves du bâtiment trouvèrent la mort sous ses décombres

Quelques vestiges de l’Hôtel des Douanes existent cependant encore de nos jours. L’encadrement du portail central a été remonté sur le coté de la Halle aux Toiles et fait office de Monument aux Morts. Les deux statues de David ont elles aussi été sauvées et sont aujourd’hui exposées au Musée des Beaux Arts dans la Salle du Jubé.

Publié dans Monuments Civils | Pas de Commentaire »

Maison des Echevins

Posté par rouen1900 le 20 juillet 2015

Maison des echevins

En 1352, la commune acquit, au nord de la rue du Gros-Horloge, le manoir de la famille Du Chastel pour y installer l’Hôtel de Ville. Petit à petit, celui-ci s’étendit pour occuper la totalité de l’ilot compris entre les actuelles rues Massacre, Thouret, du Gros Horloge et aux Juifs. C’est dans cette dernière, face au Parlement (notre actuel Palais de Justice) que les échevins rouennais firent édifier une nouvelle façade.

Celle-ci possède au rez de chaussée des arcades accueillant des boutiques. Les fenêtres du premier étage sont décorées de personnages portant des guirlandes de fruits, tandis que celles du second présentent des bacchantes et des cornes d’abondance soutenues par des têtes de béliers. L’étage des toitures, enfin, alterne les urnes et les agneaux portant croix et bannières, symbole de Rouen.

Lors de l’agrandissement de la Rue aux Juifs en 1895, le monument est voué à la destruction. Un entrepreneur de démolition, Victor Callouel, l’achète et la fait transférer face à une autre façade déplacée, celle de la Maison du Four Banal, Rue Louis Brune.

L’ensemble fut réduit en cendres pendant l’incendie de 1940.

Publié dans Monuments Civils | Pas de Commentaire »

Immeuble de la Mutuelle Vie

Posté par rouen1900 le 12 juillet 2015

Immeuble des Anciennes Mutuelles

En 1898, les vieilles maisons à pans de bois au nord de la place de la Cathédrale sont détruites pour permettre la construction du siège d’une compagnie d’assurance : la Mutuelle Vie. Les travaux sont confiés aux architectes Gosselin et Auvray.

Même si ce nouveau bâtiment, présenté sur la carte, flatte notre regard moderne, le projet fut vivement critiqué à l’époque : les Rouennais voyaient en effet d’un mauvais œil la disparition de la fabrique de passementerie, du Café de l’Univers et des autres boutiques qui occupaient jusqu’alors les lieux au profit d’un nouvel immeuble de style beffroi (unique exemple à Rouen) dont la proximité immédiate avec la Façade de la Cathédrale rendait la modernité encore plus criante.

Endommagé pendant la Seconde Guerre Mondiale, le bâtiment fut amputé de sa tour droite. Les projets se succèdent alors pour soit restaurer la battisse, soit en construire une autre, sans qu’aucun d’eux n’emporte l’agrément des Monuments Historiques.

Entre temps la « Mutuelle Vie », que l’on appelle à l’époque « Les Anciennes Mutuelles » et qu’on appellera plus tard « Les Mutuelles Unies » et aujourd’hui « Axa », déménage à Belbeuf en 1968.

En 1972, commence la démolition de l’ancien immeuble et la construction du Palais des Congrès source de polémiques tout aussi vive que celles de 1898… Jean-Pierre Dussaux, concepteur de ce nouveau monument, tente d’expliquer son projet : « Nul doute que le Palais des Congrès est en parfaite harmonie avec la cathédrale. Elle lui sert de décor et c’est le plus extraordinaire que l’on puisse rêver. Il ne restera plus qu’à ceux qui seront à l’extérieur à s’habituer à ces deux styles qui essaient de se rejoindre. »

Inauguré en 1976, le Palais des Congrès fermera ses portes vingt ans plus tard pour des raisons de sécurité, et sera démoli en 2012 sans que les Rouennais aient eu le temps de s’y habituer… La Construction de l’actuel Espace Monet Cathédrale ne se fit pas, elle non plus, sans critique…

 

Publié dans Monuments Civils | Pas de Commentaire »

Hotel de Romé

Posté par rouen1900 le 30 juin 2015

Hotel de Romé

Cet hôtel particulier fut construit vers 1525 pour Nicolas de Romé, Seigneur de Fresquienne et du Bec-Crespin, Conseiller du Roi et Maître des Requêtes.

Celui-ci le vendit en 1589 à l’administration royale qui y installa la Cour des Comptes deux ans plus tard.

Le bâtiment était alors constitué de deux ailes perpendiculaires : l’une à l’ouest et l’autre au sud. Puis, au fur et a mesure des agrandissements successifs, l’édifice pris la forme d’un carré ouvert sur une cour intérieur. La chapelle, au rez de chaussé de l’aile sud fut transformé en loggia permettant de traverser le bâtiment depuis le rue des Carmes jusqu’à la rue Saint Romain.

L’ancienne Cour des Comptes a été classée au titre des monuments historiques en 1886.

Malheureusement elle fut fortement touchée par les bombardements alliés de 1944 et resta longtemps à l’abandon. En 1971, lorsqu’on construisis le Palais des Congrès, on pris la décision de ne conserver que le rez de chaussé et le premier étage de la façade sur cour de l’aile ouest, bien que d’autres parties auraient semble-t-il pu être sauvées.

Cette façade rescapée fut conservée à l’intérieur du Palais des Congrès et est, depuis la démolition de celui-ci et après restauration complète, rendue au regard du public dans la cour intérieure de l’espace Monet-Cathédrale.

Certaines pierres sculptées de l’Hôtel de Romé ornent aujourd’hui l’entrée de la Chambre Régionale des Comptes (héritière de la Cours des Comptes) dorénavant installée dans l’Hôtel Delamare Deboutteville, rue Bouquet.

Il est également plaisant de noter qu’Etienne Pascal, père de célèbre philosophe Blaise Pascal, travailla à cette Cour des Comptes, de janvier 1640 à mai 1648, comme Commissaire du Roi pour la levée des tailles. Et c’est peut être bien pour aider son père dans ses fonctions que le jeune Blaise, qui ne songeait pas encore a écrire ses pensées, eu l’idée, en 1641, à l’age de 18 ans, d’inventer sa machine d’arithmétique, surnommée Pascaline et ancêtre de nos calculatrices modernes.

Publié dans Hotels Particuliers, Monuments Civils | Pas de Commentaire »

Bureau des Finances

Posté par rouen1900 le 20 juin 2015

Hotel des Finances

Le Bureau des Finances fut construit à partir de 1509 par Roulland le Roux à la demande du Général des Finances de Normandie, Thomas Boyer.

Il possède deux façades : l’une sur le parvis de la Cathédrale, l’autre, moins connue, sur la rue du Petit Salut. Toutes deux sont décorées de trumeaux revêtus de pilastres chargés d’arabesques, de médaillons formés de couronnes ou encore de niches surmontées de dais, marquant le passage du gothique à la renaissance. on y trouve également le porc-épic de Louis XII et la salamandre de François Ier

Depuis sa construction, ce bâtiment eut de nombreuses affectations : d’abord Hôtel des Généraux des Finances rebaptisé Cour des Comptes, Aides et Finances en 1705, il est transformé en salle de spectacle pendant la Révolution, après avoir quelques temps été une prison.

De nombreux commerces s’y succèdent ensuite. C’est d’ailleurs du premier étage d’un commerce de lingerie qui y avait pris place, que Claude Monet a peint une partie de la célèbre série des « Cathédrales » dans les années 1890.

Il abrite aujourd’hui l’Office de tourisme de Rouen Vallée de Seine.

Les façades et les toitures sont classées au titre des monuments historiques depuis 1926.

Publié dans Monuments Civils | Pas de Commentaire »

123
 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis