Dernières Nouvelles (de 2015 !)

Posté par rouen1900 le 13 juin 2015

Portail Cathédrale 1     Façade Occidentale de la Cathédrale

Du 12 juin au 27 septembre et comme chaque été depuis 2004, la Façade de la Cathédrale devient le théâtre d’un spectacle de lumières qui cette année mets les Vikings à l’honneur. Pour en savoir plus : Cathédrale de Lumière.

 

 

Lillebonne     Musée des Antiquités

A voir jusqu’au 1er juillet 2015, au Musée des Antiquités de Rouen, l’exposition sur Lillebonne ou plus exactement sur son ancêtre gallo-romaine Juliobona. L’occasion de tout savoir sur le théâtre, les thermes, les mosaïques et les sépultures qui furent découverts dans la capitale des Calètes au XIXème siècle. Juliobona avait en effet été établi au Ier siècle, à proximité du dernier franchissement de la Seine et au croisement des chemins partant vers Harfleur, Paris via Rouen, Pont Audemer, Boulogne et Etretat. La cité perdra, trois siècle plus tard, son importance au profit de Rotomagus, autrement dit de Rouen.

.

Pour en savoir plus sur cette exposition :
http://www.museedesantiquites.fr/

Trouver d’autres cartes des vestiges gallo-romain de Lillebonne sur Delcampe.

Publié dans * Dernières Nouvelles ! | Pas de Commentaire »

Dernières Nouvelles (de 1900 !)

Posté par rouen1900 le 9 mars 2015

Fontaine Sainte Marie et Portail des Clarisses     Incendie dans l’ancien Couvent des Clarisses

« Un commencement d’incendie s’est déclaré hier soir, vers sept heures trois quarts, impasse Sainte-Claire, 6, dans l’ancienne église de ce nom, occupée, il y a une quinzaine d’années par un fondeur et transformée actuellement en habitations ouvrières.
Le feu a été communiqué a la toiture par une étincelle se dégageant d’un poêle qui se trouvait dans un appartement du troisième étage, occupe par Melle Aubelle, confectionneuse de sacs en papier.
Grâce aux prompts secours qui ont été immédiatement organisés par le brigadier de police Dumesnil accompagné de plusieurs agents, et par les sapeurs-pompiers du poste central, sous les ordres du capitaine Virlouvet et du lieutenant Busnel, accourus sur le chariot de premier départ, le feu a pu être éteint après une demi-heure de travail.
C’est a la rapidité des secours et aux mesures prises qu’un vaste pâte d’immeubles, pour la plupart de construction aussi légère que vieille, a dû de ne pas être détruit.
Les dégâts sont relativement peu importants. »

Journal de Rouen du 8 mars 1900.

.

Pere Poulou     Le Pere Poulou est de retour !

« Le chevrier a fait sa réapparition dans nos rues. Il est revenu de ses montagnes, le brave Poulou, avec ses chèvres dociles aux ritournelles expressives du chalumeau, toujours prêtes à porter leur lait vivifiant à la clientèle, heureuses de croquer çà et là des friandises qu’elles quêtent d’un museau gentiment gourmand.
Bonne chance au chevrier et à son troupeau bêlant. »

Journal de Rouen du 31 mars 1900.

.

Musée Sainte Marie     Vol au Musée des Antiquités.

« Des objets de grande valeur, des monnaies précieuses, et surtout une collection locale renommée, connue des antiquaires sons le nom de « trésor de Cailly » ont disparu.
Ce vol a été commis dans la nuit de lundi à mardi avec une stupéfiante audace et dans des circonstances que certains indices ont permis a l’enquête d’établir d’une façon certaine.
Mardi matin à la première heure, le concierge du musée venait ouvrir la porte du jardin donnant sur la rue de la République. A sa vive surprise, il constata que le verrou et la chaîne servant à le maintenir entre les barreaux étaient tombés sur le sol et brisés. Comme nous sommes en temps de carnaval, il crut à une mauvaise plaisanterie de noctambules et n’y attacha pas autrement d’importance. Ce n’est que vers neuf heures et demie, au moment d’ouvrir au public les portes du musée, que certaines remarques le frappèrent ; il trouva notamment dans l’une des salles des bouts d’allumettes aux trois quarts consumées ; il y en avait un peu partout, sur le sol ou sur des vitrines. Il examina alors avec plus d’attention et s’aperçut que l’une des vitrines avait été forcée et qu’à l’intérieur plusieurs monnaies manquaient.
D’autres vitrines se trouvaient dans le même état. Il n’y avait plus de doute ; des cambrioleurs avaient passé par là pendant la nuit.
M. Gaston Le Breton, conservateur du musée, fut immédiatement avisé et la police prévenue.
On ne tarda pas à être fixé sur l’importance du vol et à établir quelles étaient les pièces qui avaient été enlevées. En voici la liste :
1° cinq médailles en or d’empereurs romains et une dizaine en argent ;
2° Le trésor de Cailly : neuf médailles en or, un petit collier de même métal et deux bracelets également en or ;
3° Une bague en or de l’époque mérovingienne ;
4° une médaille en or de Henri V d’Angleterre, frappée à Rouen pendant l’occupation anglaise ;
5° Une dizaine de pièces à l’effigie des rois de France, allant de François Ier à Louis XIV ;
6° Un calice en argent doré, de 1582.
La perte de la plupart de ces objets n’a qu’une importance relative ; il n’en est malheureusement pas de même pour ceux qui formaient le trésor de Cailly, composé de pièces dont la découverte avait eu du retentissement. »
.
Journal de Rouen du 22 mars 1900

Publié dans * Dernières Nouvelles ! | Commentaires fermés

 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis