Caserne Trupel

Posté par rouen1900 le 28 avril 2015

caserne trupel

Etablie vers 1880 dans l’ancienne filature Leveillé (construite aux débuts des années 1820), cette caserne prend le nom de Trupel en 1889.

Ce nom rend hommage à un colonel napoléonien né à Yvetot en 1771, mort à Rouen en 1850 et qui, en dépits de ses origines modeste (son père était artisan forgeron), parvint au grade de Colonel après avoir gravi un à un les échelons de la hiérarchie militaire, chose toute nouvelle puisqu’une telle évolution aurait été impossible quelques années auparavant, sous l’Ancien Régime.

La caserne cesse d’accueillir des troupes dés la fin de la Première Guerre Mondiale mais ne sera définitivement abandonnée par l’armée qu’en 1962.

L’année suivante la ville de Rouen en fait un garage municipal qu’elle conservera jusqu’en 2001.

.

Pour en savoir plus sur les autres casernes : Casernes et militaires.

Publié dans Casernes et Militaires | Pas de Commentaire »

Caserne Philippon

Posté par rouen1900 le 18 avril 2015

caserne philippon

Cette caserne est installée depuis la fin du XIXème siècle dans les locaux de l’ancien séminaire Saint Vivien dont les bâtiments furent reconstruits durant la seconde moitié du XVIIIème siècle.

Elle doit son nom à Amand PHILIPPON, un général de division né à Rouen le 27 aout 1761 et décédé à Paris le 4 mai 1836.

La caserne est aujourd’hui encore occupée par les services de l’Armée.

.

Pour en savoir plus sur les autres casernes : Casernes et militaires.

 

Publié dans Casernes et Militaires | Pas de Commentaire »

Caserne Jeanne d’Arc

Posté par rouen1900 le 30 mars 2015

Caserne Jeanne d'Arc 1     Caserne Jeanne d'Arc 2

La construction de cette caserne fut décidée par l’intendant Louis Thiroux de Crosne et les travaux furent réalisés par l’ingénieur du roi Louis Alexandre de Cessart à partir de 1776.

Initialement dénommée Caserne du Pré au Loup ou Caserne Martainville en raison de son implantation géographique, ses occupants profitaient du Champs de Mars pour manœuvrer. Plus tard au fond de celui-ci des baraquements furent installés pour accueillir une division de cavalerie.

Agrandie en 1886, elle prit le nom de Caserne Jeanne d’Arc.

Accessoirement chargés de contrôler la population et de réprimer les soulèvements, les militaires prennaient soin d’améliorer leur image en offrant une distribution de soupe aux nécessiteux lors des périodes de grand-froid ou de pénurie.

Abandonnée par l’armée après la Seconde Guerre Mondiale, la Caserne Jeanne d’Arc abrite depuis 1984 le Conseil Régional de Haute Normandie.

La façade, les toitures et les guérites d’entrée sont inscrites à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

.

Pour en savoir plus sur les autres casernes : Casernes et militaires.

Publié dans Casernes et Militaires | Pas de Commentaire »

Caserne Richepanse

Posté par rouen1900 le 18 mars 2015

caserne richepanse

Ouverte en 1874, la Caserne Richepanse est comprise entre les rues Saint Julien, de Chazy, Louis Blanc et de Trianon.

Son nom lui vient d’Antoine RICHEPANSE, général de division originaire de Metz où il naquît en 1770. Nommé gouverneur de la Guyanne en 1802, il y contracta la fièvre jaune et y succomba la même année.

Cette caserne abritait initialement le 7ème Régiment de Chasseurs à Cheval, puis le 71ème Régiment du Génie jusqu’en 1974 et enfin le 39ème Régiment d’Infanterie jusqu’en 1990.

Depuis cette date certains bâtiments ont été abattus, les autres abritent des services municipaux.

Lors de la désaffection de la Caserne Pelissier, la Caserne Richepanse reprit plus ou moins officiellement son nom.

.

Pour en savoir plus sur les autres casernes : Casernes et militaires.

Publié dans Casernes et Militaires | 4 Commentaires »

Caserne Hatry

Posté par rouen1900 le 16 février 2015

caserne_hatry1

Une première caserne s’installa à cet emplacement en 1860 dans les locaux de l’ancienne prison Bicetre. Elle fut initialement baptisée Caserne Napoléon III, comme la rue qui la bordait. Cependant en 1870, toutes deux (la caserne et la rue) se verront attribuer le nom d’Amiens en raison des changements politiques et de l’ouverture à proximité d’une nouvelle gare menant à cette ville.

La Caserne Hatry fut construite de 1884 à 1886 en remplacement de la Caserne d’Amiens. Elle tient son nom de Jaques Maurice HATRY (Strasbourg 1742 – Paris 1802) général de division durant les guerres napoléoniennes.

Après avoir été occupée de très long années par le 39ème Régiment d’infanterie, la caserne est désormais affectée aux gendarmes depuis 1965. Jugée trop ancienne, elle fut détruite en 1975 pour laisser place à un nouveau bâtiment plus moderne.

.

Pour en savoir plus sur les autres casernes : Casernes et militaires.

 

Publié dans Casernes et Militaires | Pas de Commentaire »

12
 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis