Fontaine Louis Bouilhet

Posté par rouen1900 le 30 juillet 2015

Fontaine Louis Bouilhet

Louis Hyacinthe Bouilhet, est né à Cany le 27 mai 1822. Camarade de Flaubert au collège de Rouen il devint plus tard son ami intime. Après l’abandon de ses études de médecine, Louis Bouilhet devint professeur de littérature et fut nommé conservateur de la Bibliothèque de Rouen.

On doit à Bouilhet plusieurs œuvres poétiques notamment Melaenis, Conte Romain en 1857, poème historique en cinq chants, dans lequel il décrit les mœurs romaines sous l’empereur Commode , puis Fossiles en 1858, dans lequel il utilise la science comme sujet pour sa poésie.

Également dramaturge, Bouilhet signa Madame de Montarcy en 1856 qui fut jouée pendant soixante dix huit soirées au théâtre de l’Odéon, puis Hélène Peyron en 1858 et L’Oncle Million en 1860. Ses autres pièces eurent moins de suces à l’exception peut être de La Conjuration d’Amboise en 1866.

Mais si Bouilhet tient une place importante dans l’histoire littéraire moderne c’est moins en tant qu’écrivain qu’en tant qu’ami de Maupassant et de Flaubert surtout. C’est d’ailleurs lui qui lui souffla l’idée de s’inspirer du fait divers de Delphine Delamarre pour créer Madame Bovary. Chaque semaine, pendant la gestation de ce roman, Flaubert soumettait à la critique de son ami les nouvelles pages de celui-ci. 

Chevalier de la Légion d’honneur, Bouilhet mourut à Rouen le 18 juillet 1869. Maupassant écrira à cette occasion :

« Il est mort, lui, mon maître ; il est mort, et pourquoi ?
Lui, si bon, lui, si grand, si bienveillant pour moi.
Tu choisis donc, Seigneur, dans ce monde où nous sommes,
Et pour nous les ravir, tu prends les plus grands hommes. »

Flaubert quant-à lui fera le siège du Conseil Municipal de Rouen pour obtenir la construction de cette fontaine sur le mur de la Bibliotheque, en mémoire de son ami qui en fut le conservateur : « En perdant mon pauvre Bouilhet, j’ai perdu mon accoucheur, celui qui voyait plus clairement que moi-même. Sa mort m’a laissé un vide dont je m’aperçois chaque jour davantage. »

Les deux amis reposent aujourd’hui au cimetière monumental de Rouen à quelques pas l’un de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis