Histoire des Ponts de Rouen

Posté par rouen1900 le 10 janvier 2015

livre des fontaines     vue generale bonsecours

Le premier pont ayant existé avec certitude à Rouen fut construit vers 1160 par la volonté de Mathilde l’Emperesse, petite fille de Guillaume le Conquérant, d’où son nom de Pont Mathilde. C’est lui que l’on découvre sur le premier cliché qui reprend la grande vue du Livre des Fontaine de Jacques Lelieur en 1525. Composé de douze arches son entrée était défendu rive gauche par une fortification, La Barbacane, elle même reliée à  la terre ferme par un pont levis. Plusieurs fois mutilé lors des guerres et des sièges (1204 et 1418 notamment) il devient définitivement inutilisable au début du XVIIème siècle et fut démoli en 1661 à l’exception des piles qui demeurèrent longtemps.

Pour le remplacé on établi en 1626 un pont de bateaux visible sur le second cliché. Celui-ci devait être provisoire : il restera en service trois siècles, jusqu’en 1829 ! Celui-ci était composé de 19 bateaux maintenus par des pilotis, supportant un tablier de bois recouvert de pavés. Au XVIIIème siècle on aménagea un système permettant d’écarter deux des bateaux pour permettre la passage des navires remontant ou descendant la Seine. L’entretien de ce pont était onéreux (le péage qui y était pratiqué n’y suffisait pas) et son utilisation mal aisée. En 1810 Napoléon promit la création d’un nouveau pont de pierre.

Commença alors la construction du Pont Corneille que l’on plaça à l’extrémité de l’Ile Lacroix pour préserver l’intégralité du bassin portuaire. Il fut inauguré en 1829.

Afin de permettre la prolongation de la ligne de chemin de fer Paris-Rouen vers Le Havre on construisit en 1843 le Pont aux Anglais ou Viaduc d’Eauplet.

En 1846 on ajouta le Pont Suspendu, qui eu une existante relativement brève : 38 ans seulement. Devenu trop fragile on décida en effet de le détruire des 1884 pour le remplacer par le Pont Boieldieu.

Puis en 1894 on construisit le Pont Transbordeur.

Ces quatre ponts fonctionneront jusqu’au 9 juin 1940, jour ou les Allemands entrèrent à Rouen. Afin de favoriser le replis des troupes françaises et d’empêcher l’ennemi de s’emparer des réserves de pétrole situées rive gauche, les ponts furent dynamités par le Génie Français.

Deux ponts de bateaux furent établis en réquisitionnant des péniches. Ils furent emportés par les glaces en 1941. On les remplaça par deux ponts fixes provisoires. L’ensemble fut bombardé en 1944 par les Alliés afin de préparer le Débarquement. C’est lors de ces bombardements visant les infrastructures sur le fleuve que fut détruit la quasi totalité du sud de la rive droite.

A la Libération, dés septembre 1944, les Américains installèrent un pont provisoire qui fut plus tard doublé et qui restera en place jusqu’en 1955.

Le Pont aux Anglais, qui ne fut que peu endommagé put être remis en état des la fin de l’année 1944. Les autres durent être entièrement reconstruit : le Pont Corneille en 1949 et le Pont Boieldieu en 1955.

En 1956 on ajouta le Pont Jeanne d’Arc, puis le Pont Guillaume le Conquérant en 1969, le Pont Mathilde en 1979 et enfin le Pont Flaubert en 2008.

.

Pour en savoir plus sur les Ponts de Rouen :
Le site de Jacques Tanguy.

Trouver d’autres cartes des ponts de Rouen sur Delcampe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
L'histoire et les lége... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mesfanfic1
| Timzeer
| Pierrelesoumis